Dans plusieurs pays de puis quelques mois, le virus Zika se déploie et contamine les populations.
Le virus Zika est de la famille que la dengue et de la fièvre jaune. La transmission de la maladie se fait par des moustiques de type Aedes notamment Aedes aegypti et Aedes albopictus.
Si les origines du virus se situent en Afrique en Ouganda (1952), sa présence s’est renforcée ces derniers mois en Micronésie, Polynésie française et en Amérique centrale et du sud.
Les moustiques s’infestent en piquant une personne atteinte du virus, le virus se multiplie ensuite à l’intérieur du moustique.  Ensuite, à l’occasion d’une piqûre ultérieure, le moustique infesté est susceptible de contaminer le nouveau sujet. Ce sujet sera à son tour « contaminant pour un moustique» douze jours après la piqûre qui l’a contaminé.
Une transmission est possible entre mère et enfant si la maman est contaminée pendant sa grossesse. La transmission sexuelle a été aussi décrite dans le cadre de rapports sexuels suite à une piqûre récente.
Les symptômes de la maladie commencent par une éruption cutanée avec ou sans fièvre même modérée. Les autres symptômes ne sont pas significatifs : fatigue, douleurs musculaires et articulaires, conjonctivite, maux de tête et douleurs rétro-orbitaires. Il est à noter que 70 à 80% des cas sont mêmes asymptomatiques.
Des complications neurologiques ont été décrites au Brésil et en Polynésie, des syndromes de type Guillain-Barré et des microcéphalies chez le fœtus de mère infectée pendant la grossesse. La microcéphalie entraîne chez l’enfant des troubles du développement psychomoteur voire le décès.

À ce jour, il n’existe pas de vaccin ni de traitement spécifique. Le traitement variera selon les symptômes.
Cependant, le 23 juin dernier, des chercheurs ont annoncé la découverte de deux types d’anticorps capables de neutraliser le virus de la dengue. Un de ces deux anticorps est également très efficace pour neutraliser le virus zika. Cette découverte, assez « inattendue» aux dires des chercheurs eux-mêmes, est de bon augure pour la mise au point d’un vaccin contre la dengue et le virus zika.

Pour se protéger du virus, la meilleure des protections est de se protéger de la piqûre des moustiques.

Les recommandations de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sont :
•    Porter des vêtements longs et couvrants
•    Mettre des moustiquaires aux fenêtres
•    Il est fortement conseillé d’utiliser des répulsifs contenants notamment de l’IR3535 qui possède une bonne efficacité sur l’Aedes et un bon profile toxicologique sur la femme enceinte et allaitante.
•    Rester dans des endroits climatisés.

En cas de grossesse, si possible, éviter les zones infestées en différant le voyage.

Si vous devez voyager, demander conseil à votre pharmacien. Il vous conseillera le produit le plus adapté à vos besoins.

 

PHARM-UPP Notre métier, pharmacien Notre ambition, être le partenaire dédié à votre santé
accueil, écoute, conseil