Une maladie silencieuse

La maladie rénale est rare avant 45 ans mais sa fréquence augmente avec l’âge surtout après 65 ans.

L’insuffisance rénale est dite aigüe quand elle est transitoire. Elle survient alors dans un contexte d’agression sévère et brutale de l’organisme (septicémie, baisse importante de la pression artérielle, hémorragie, …) et elle est dans ce cas réversible.

Lorsque la diminution de la fonction rénale est permanente et irréversible, on parle d’insuffisance rénale chronique (présente depuis au moins 3 mois). Elle sera  le plus souvent la conséquence d’un diabète, d’une hypertension, d’un âge avancé…  La maladie rénale comprend cinq stades basés sur le débit de filtration glomérulaire (DFG) estimé du patient.

Une insuffisance rénale modérée n’a que peu de retentissement sur la vie quotidienne du patient. Cependant quand cette fonction rénale s’altère davantage, une consultation spécialisée auprès d’un néphrologue (médecin spécialiste du rein) est indispensable pour aménager le régime du patient (minéraux, consommation d’eau etc.) et affiner le traitement. Quand l’insuffisance rénale est dite « terminale » ou de stade 5, le patient se verra proposer un traitement par dialyse. Ce traitement permet de filtrer le sang dans un circuit extracorporel, grâce à une machine, et de se substituer ainsi aux reins défectueux.

Les reins : des organes vitaux

Les reins  assurent plusieurs fonctions essentielles. Tout d’abord le filtrage du sang pour en éliminer les déchets et les substances toxiques. Ensuite la régulation des quantités de sodium, de potassium et autres minéraux, ainsi que la quantité d’eau de l’organisme (la volémie). Les reins sont également chargés de récupérer des substances primordiales comme le glucose et de grosses protéines, indispensables à l’organisme.

Lorsque vous prenez des médicaments,  la fraction du médicament non utilisée par l’organisme ou les produits de dégradation du principe actif sont élimés par le rein et le foie en proportions variables selon les molécules.

Interactions, surdosage, effets secondaires

Lorsqu’une insuffisance rénale s’installe, les deux reins fonctionnent moins bien. Les médicaments sont moins bien éliminés. Ils risquent donc potentiellement de s’accumuler dans le sang provoquant un effet de « surdosage ». Il est donc indispensable d’adapter la posologie. En effet, pour éviter d’éventuels effets secondaires, il est nécessaire de diminuer la dose de médicament utilisée.

Par ailleurs, certains médicaments peuvent diminuer l’élimination rénale d’autres médicaments lorsqu’ils sont pris en même temps.  

Dans les deux cas votre pharmacien est votre meilleur allié. Il vérifiera que les dosages prescrits par le médecin sont bien adaptés à votre situation et que l’association de ces médicaments ne  vous est pas déconseillée.

Pour une prise en charge optimale, signalez toujours votre insuffisance rénale lorsque vous vous rendez en pharmacie avec une ordonnance ou pour des produits d’automédication.

De la même façon, si vous n’avez plus qu’un seul rein fonctionnel suite à une maladie ou parce que vous avez fait don d’un rein à un proche, vos doses de médicaments doivent être adaptées, parlez-en à votre pharmacien.

PHARM-UPP Notre métier, pharmacien Notre ambition, être le partenaire dédié à votre santé
accueil, écoute, conseil