On prête bien des vertus à l’aloe vera ou aloès : vertus hydratantes, cicatrisantes et anti-inflammatoires. Cette plante traiterait aussi l’herpès, le psoriasis, la constipation, la plaque dentaire et ferait merveille sur le diabète.

Suc, latex ou gel ?

Les aloès, car plusieurs espèces sont exploitées, fournissent deux types de produits :

  • Le suc ou latex
  • Le gel

Il convient de les distinguer car leurs propriétés et usages sont très différents.

Le suc ou latex de couleur jaune et à la saveur amère, s’écoule de petits canaux de l’écorce de la plante et contient une proportion variable (de 20 à 40 %) de dérivés hydroxyanthracéniques (notamment l’aloïne). Ces molécules naturellement présentes dans la plantes ont des propriétés laxatives puissantes.

Le gel s’obtient à partir du mucilage clair des grosses feuilles. Il possède des propriétés émollientes. Il est très utilisé en cosmétologie dans des produits à visée hydratante et adoucissante.

Il existe également des jus issus eux aussi du mucilage des feuilles dont les propriétés n’ont pas fait l’objet d’étude à proprement parler.

Les usages validés

Le latex s’utilise, par voie interne, seul ou associé à d’autres plantes dans les épisodes de constipation aigüe et occasionnelle. Comme tous les laxatifs stimulants, l’usage prolongé est à proscrire, le latex peut être irritant pour la peau et les muqueuses. À prendre le soir au coucher, en commençant par des doses faibles (50 mg) et en augmentant si besoin jusqu’à 200 mg ; la dose efficace étant variable d’un sujet à un autre.

Attention certains gels ou jus d’aloès de mauvaise qualité peuvent eux aussi contenir une faible teneur en aloïne et provoquer des diarrhées par effet laxatif !

L’application externe de gel d’aloès montre un intérêt dans le traitement des brûlures légères et la prise en charge des douleurs des patients souffrant de lichen plan.

Un dentifrice au gel d’aloès  obtient de meilleurs résultats sur la plaque dentaire et la gingivite que le dentifrice au fluor mais seulement en cas d’utilisation prolongée… au moins 24 semaines.

Les usages à confirmer

Les études réalisées avec le gel d’aloé vera sont nombreuses mais parfois contradictoires ou méthodologiquement faibles ; néanmoins, plusieurs pistes semblent intéressantes : l’herpès, le psoriasis, les aphtes, les engelures, les inflammations cutanées ou encore la douleur et la cicatrisation en cas de chirurgie hémorroïdaire.

Par voie orale, le gel d’aloès est traditionnellement utilisé dans la médecine ancestrale indienne, arabe, ou amérindienne pour ses vertus antidiabétiques. Quelques travaux ont bien montré ces propriétés hypoglycémiantes chez des malades souffrant de diabète ou de prédiabète. Ces travaux nécessitent néanmoins d’être consolidés. Suivant le principe de précaution, si vous êtes diabétiques et que vous souhaitez consommer régulièrement du gel d’aloe vera par voie orale, nous vous recommandons une surveillance accrue de votre glycémie.

Si Paracelse médecin réputé du XVIéme siècle décrivait déjà l’Aloe vera comme « une véritable pharmacie capable à elle seule de guérir bien de maladies », il n’en reste pas moins qu’il convient d’être vigilant sur la qualité des produits utilisés et leur teneur réelle en Aloe vera. Il existe des contre-indications et des précautions d’emploi à l’usage par voie orale des produits contenant de l’aloe. Parlez-en à votre pharmacien.

PHARM-UPP Notre métier, pharmacien Notre ambition, être le partenaire dédié à votre santé
accueil, écoute, conseil