Qu'est-ce qu'un médicament ?

C'est une substance qui comporte un ou plusieurs principes actifs dont l'objectif est de soulager, guérir ou prévenir certains risques. Vous connaissez certaines grandes familles de médicaments anti-inflammatoires, antibiotiques, antiviraux, antispasmodiques, antidépresseurs, anticancéreux, immunosuppresseurs… la liste est longue. Un grand nombre de maladies qui tuaient des millions d'individus ont disparu grâce aux médicaments et la qualité de vie de patients qui souffrent de maladies chroniques ou aigues est grandement améliorée. Mais toute prise de médicament comporte aussi des risques potentiels du fait des ses principes actifs, alertent professionnels et pouvoirs publics qui multiplient les campagnes d'information.

Des effets indésirables

Les médicaments peuvent avoir des effets indésirables appelés aussi effets secondaires. Voilà pourquoi on parle du rapport bénéfice/risque d'un médicament. La banale aspirine, excellente antidouleur ou antifièvre, parfaite à faible dose dans la prévention des récidives d'infarctus, peut entraîner chez certaines personnes plus sensibles des brûlures d'estomac ou des allergies. Le paracétamol, l'antidouleur le plus vendu en France, est un excellent produit utile en cas de mal de gorge ou de douleur arthrosique par exemple, mais attention à ne pas dépasser la dose recommandée de 3 g à 4 g par jour (avec 1g maximum par prise), sous peine d'effets hépatiques sévères. La dose toxique n'est pas loin de la dose thérapeutique !

Des interactions entre médicaments

Gare aux « liaisons dangereuses », certains médicaments peuvent diminuer l'effet d'autres substances. Exemple emblématique : le millepertuis. Il diminue l'effet de la pilule notamment, certains pansements gastriques abaissent l'efficacité de nombreux d'antibiotiques. Inversement, lorsqu'on mélange plusieurs médicaments ensemble, leur effet peut s'additionner, tranquillisants et antiallergiques associés vont majorer la somnolence avec des risques au volant. Voilà pourquoi il est indispensable de signaler tout ce que l'on prend à son pharmacien ou à son médecin.
Et puis, c'est mathématique, plus l'ordonnance est longue, plus on risque d'effets indésirables.

Les règles d'or de la médication

Certains conseils très simples favorisent l'efficacité du traitement et vous éviteront des problèmes :

  • Respectez l'ordonnance de votre médecin (régularité des prises, posologie, matin ou soir, à jeun, …). Pourquoi ? Certains produits sont plus efficaces s'ils n'interagissent pas avec les aliments qui diminuent leur passage dans le sang, d'autres doivent être pris au cours du repas, car ils passent mieux pendant la digestion. La prise avec de l'eau évite les irritations et accélère l'effet du produit.
  • Lisez attentivement la notice, les indications qu'elle renferme et les précautions d'emploi.
  • Conservez les médicaments dans leur boîte d'origine.
  • Vérifiez que les médicaments ne sont pas périmés, ils risquent d'être moins actifs. La conservation est habituellement de 2 à 5 ans.
  • N'achetez vos médicaments sur Internet que dans des officines agréées. Liste sur le site de l'Ordre National des Pharmaciens www.ordre.pharmacien.fr
  • Lors de l'achat d'un médicament générique, demandez à votre pharmacien d'indiquer sur la boîte le nom de marque auquel il correspond ou les prises nécessaires (2 comprimés, un le matin et un le soir pendant 7 jours, par exemple).
  • Les piluliers permettent de préparer à l'avance les médicaments à prendre chaque jour et facilitent la vie.
  • Le médicament qui a si bien réussi à un autre n'est pas forcément le plus adapté pour vous (l' avis d'un professionnel reste nécessaire).
  • Soyez attentifs aux effets indésirables ressentis et signalez-les à votre pharmacien ou à votre médecin.
PHARM-UPP Notre métier, pharmacien Notre ambition, être le partenaire dédié à votre santé
accueil, écoute, conseil