Après plus de 700 cas diagnostiqués aux États-Unis dans les années 80, le syndrome de choc toxique staphylococcique durant les règles avait totalement disparu dans les années 90.

Cette infection aigüe et grave refait surface avec un accroissement inquiétant du nombre de cas en France depuis 10 ans.

De 5 cas déclarés en 2004, on a atteint 22 cas déclarés en 2014 !

Le SCT pendant les règles, c’est quoi ?

Le SCT pendant les règles est lié à la prolifération de staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) au niveau du vagin. Ce staphylocoque produit  des toxines (dont la toxine TSST-1) qui passent dans le sang et « attaquent » l’organisme.

Ce choc toxique est grave et doit être rapidement pris en charge.

Le SCT associe plusieurs symptômes qui s’apparentent parfois à une banale gastro ou une grippe retardant le diagnostic et le traitement :

  • Fièvre supérieure à 39°C
  • Maux de tête violents
  • Diarrhées, maux de ventre intenses
  • Maux de gorge
  • Étourdissements, malaise, évanouissement, altération de la vigilance, désorientation.
  • Éruption cutanée comme des coups de soleil
  • Douleurs musculaires…

Si vous utilisez des tampons et que pendant vos règles, plusieurs de ces symptômes se déclenchent de façon brutale alors que vous vous sentiez parfaitement bien avant, consultez en urgence.

Faites savoir au médecin qui vous prend en charge que vous avez vos règles et que vous utilisez des tampons périodiques. Cela pourra le cas échéant accélérer le diagnostic et la prise d’antibiotiques adaptés.

Enfin, sachez que les femmes porteuses de staphylocoque doré au niveau du vagin (environ 1% de la population féminine) ont plus de risques que les autres de développer un SCT et doivent donc être particulièrement vigilantes.

L’utilisation des tampons est-elle en cause ?

Les recherches menées sur le sujet n’ont pas permis de démontrer un lien formel entre utilisation d’un tampon pendant les règles  et survenue d’un SCT.

De même, la composition des tampons eux-mêmes, parfois difficile à connaître précisément, n’est pas incriminée dans l’augmentation des cas de SCT.

Comment prévenir la survenue d’un SCT lorsqu’on utilise des tampons ?

Si le lien de cause à effet n’a pas été clairement établi, des règles de bon usage des tampons périodiques permettent de limiter les risques de déclenchement d’un SCT.

  • Adapter l’absorption du tampon au flux de vos règles. L’utilisation de tampon trop important par rapport à vos besoins provoque un assèchement de la muqueuse vaginale et favorise la prolifération bactérienne.
  • Ne pas laisser un tampon en place plus de 4 heures.
  • Privilégier les serviettes hygiéniques la nuit.
  • Se laver soigneusement les mains avant et après l’introduction d’un tampon.
  • Ne jamais utiliser de tampon « en prévision » de l’arrivée de vos règles, préférez une serviette hygiénique. En effet, l’absence de flux provoque, comme dans le cas d’un tampon dont l’absorbance est inadaptée,  un assèchement important de la muqueuse vaginale propice au développement bactérien.

Existe-t-il une alternative aux  tampons et serviettes hygiéniques ?

Depuis quelques années sont commercialisées des coupes menstruelles destinées au recueil du flux.

Elles existent en plusieurs tailles et peuvent être utilisées même si le flux est peu abondant, voire en prévention de l’arrivée des règles sans risque d’assèchement des muqueuses.

Elles sont stérilisables et réutilisables plusieurs années.

Ces cups  menstruelles sont donc économiques et écologiques.

Elles semblent aussi plus sures car à ce jour il n’existe qu’un cas déclaré de SCT associé à l’usage d’une cup menstruelle.

Les chercheurs ont besoin de vous !

Pour essayer de mieux comprendre les mécanismes de déclenchement d’un SCT lors de l’utilisation de tampons, le centre national de référence des staphylocoques de l’université de Lyon  1 lance une campagne de récupération des tampons usagés.

Si vous souhaitez contribuer à ces recherches, vous pouvez demander un kit de recueil auprès de gerard.lina@univ-lyon1.fr

PHARM-UPP Notre métier, pharmacien Notre ambition, être le partenaire dédié à votre santé
accueil, écoute, conseil