Reflux, gastrite, ulcère, quelle définition ?

Stress, alcool et médicaments anti-inflammatoires peuvent entraîner des irritations aigues ou chroniques de la paroi de l’estomac, on parle de gastrite. La bactérie Helicobacter pylori est à l’origine de 80% des ulcères, avec cette fois une érosion de la muqueuse de l’estomac, les brûlures s’invitent une à deux heures après le repas et sont calmées par la prise de nourriture. Lorsque l’acidité remonte le long de l’œsophage, on parle de reflux gastro-oesophagien (RGO) ou remontée acide.

Quel mécanisme en cause dans l’estomac ?

L’estomac est « équipé » pour broyer et malaxer les aliments. Il utilise l’acide chlorhydrique local et les enzymes digestives. Si l’estomac ne se digère pas lui-même, c’est qu’il est protégé par un mucus très efficace. A l’état normal, l’estomac est fermé par un « dispositif anti-reflux », situé au niveau du cardia, la zone qui le sépare de l'oesophage. Le dispositif évite les remontées acides et les brûlures de l’oesophage. Lorsque l’équilibre est rompu entre les sécrétions acides et le mucus protecteur, ou lorsque la zone du cardia ne joue plus son rôle aussi efficacement, surviennent alors douleurs, aigreurs, remontées acides, gorge irritée, mauvaise haleine et parfois des crises d’asthme.

Le reflux (remontées acides, aigreurs) est le plus fréquent

Les formes plus légères de RGO peuvent simplement se soigner au coup par coup par des antiacides qui calment les douleurs en diminuant la sécrétion acide, ils sont utiles pour les brûlures isolées. Le pharmacien proposera en automédication des antisécrétoires (IPP) en cas de brûlures fréquentes (environ une fois par semaine) sans autres symptômes. Les formes plus sévères ou continues de reflux, avec des conséquences respiratoires (gorge irritée, toux, raclements répétés) nécessitent une consultation médicale.

Aliments déconseillés et « remèdes naturels » 

Certains petits moyens simples peuvent vous aider à améliorer notablement la situation :

  • Dans la journée, portez des vêtements amples pour diminuer la pression locale ;
  • la nuit, pensez à surélever la tête du lit d'une bonne dizaine centimètres afin de relever le haut du corps.
  • Limitez au maximum le tabac, il augmente l’acidité
  • Evitez les boissons gazeuses qui favorisent les remontées acides.
  • Les crudités et les fruits (citron, pamplemousse…) sont soupçonnés d’augmenter l’inconfort, tout comme les mets exotiques et épicés, mais sans preuve scientifique. Observez vos propres réactions et adaptez votre alimentation.
PHARM-UPP Notre métier, pharmacien Notre ambition, être le partenaire dédié à votre santé
accueil, écoute, conseil