Un renfort de protection contre le soleil

Si la peau possède ses propres mécanismes biologiques  de défense au quotidien, lors des expositions prolongées ou en cas d’ensoleillement intense,  il est indispensable d’avoir recours à un  protecteur solaire.

Les produits solaires contiennent des filtres chimiques (ou organiques) ou des écrans minéraux habituellement sous forme de nanoparticules (oxyde de zinc, dioxyde de titane). Les écrans minéraux sont particulièrement adaptés aux peaux sensibles et aux enfants.

Tous ces produits, en plus de leur agent filtrant, associent  des substances qui hydratent, qui luttent contre le vieillissement prématuré de la peau ou qui dopent la protection naturelle.

Aussi technologiques soient-ils, tous ces soins solaires restent impuissants face à une exposition excessive.

70% des mélanomes (cancers de la peau) sont liés à un excès de soleil.

Déchiffrer les indices de protection (IP, SPF)

L’indice de protection solaire  (IP ou Sun Protection Factor ( SPF) correspond à un facteur multiplicateur du temps nécessaire pour que survienne un coup de soleil sans protection. Exemple : avec un indice 50, il faudra 500 minutes pour attraper un coup de soleil récolté en dix minutes sans protection, à condition, bien sûr, d’appliquer suffisamment de produit.

La bonne dose : 2 milligrammes de produit par cm² de peau, soit environ 6 cuillères à café pour le corps entier d'un adulte de taille moyenne.

Des études ont démontré qu’en diminuant de moitié la dose de produit vous diminuez son efficacité de 75 %. Ainsi un produit de faible indice, appliqué généreusement et toutes les deux heures comme recommandé, peut s’avérer plus efficace qu’un fort indice étalé une seule fois dans la journée.  

Cet indice peut être :

  • de très haute protection  (50+)
  • de haute protection (30 à 50)
  • de  moyenne protection (15 à 25)
  • de  faible protection (6 à 10)

Anti UVB c’est bien, anti UVA, c’est nécessaire aussi

La protection anti-UVA doit être suffisante. Un logo sur l’emballage qui indique le terme UVA suivi d’un chiffre dans un cercle. Pour un produit de qualité, l’indice anti-UVA doit correspondre minimum au tiers de l’indice IP. La protection anti-UVA diminue le risque de vieillissement de la peau comme celui de cancer.

Un hâle est possible, même avec de très forts indices, 10% des UV passent quand même avec un indice 30 et 5% avec un indice 50.

Connaître son phototype pour mieux évaluer son risque au soleil 

Plus votre phototype sera faible, plus il vous  faudra éviter le soleil entre 11 et 16 h, vous protéger du soleil avec des vêtements, chapeaux et lunettes et des indices de protection solaire élevés. L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a défini 6 types de peau  prédictifs de ses réactions au soleil.

  • Phototype I : peau très blanche, cheveux blonds ou roux, yeux bleus ou verts. Jamais de bronzage et coups de soleil faciles.
  • Phototype II : peau claire, cheveux blonds, roux ou châtains, yeux verts et marron. Bronzage réduit, coups de soleil faciles.
  • Phototype III : peau moyennement claire, cheveux châtains ou bruns, yeux marron. Bronzage progressif et coups de soleil occasionnels.
  • Phototype IV : peau mate, cheveux foncés, yeux marron ou noirs. Bronzage facile, coups de soleil rares.
  • Phototype V : peau très mate, cheveux noirs, yeux noirs. Bronzage intense et rapide, coups de soleil très rares.
  • Phototype VI : peau noire, cheveux noirs, yeux noirs. Pas de coups de soleil.

Votre peau est fragile, pour en prendre soin et prévenir efficacement le vieillissement cutané et le risque de mélanome, parlez-en avec votre pharmacien. Il déterminera avec vous votre phototype et vous conseillera la protection la plus adaptée.

PHARM-UPP Notre métier, pharmacien Notre ambition, être le partenaire dédié à votre santé
accueil, écoute, conseil