Feuille de papier, herbe, couteau, verre, rocher… la coupure peut survenir n’importe quand et  s’avérer douloureuse même quand elle est bénigne !  Première chose à faire, nettoyer la plaie à l’eau claire pour éliminer les éventuels débris. Puis, désinfecter à l’aide d’un antiseptique si possible. Et comprimer aussitôt la coupure en appuyant avec ses doigts pour refermer les bords et surtout permettre la formation d’un bouchon de fibrine qui arrêtera le saignement.

En cas de coupure légère et bénigne ( ce qui arrive le plus souvent), une dizaine de minutes suffisent pour faire cesser le saignement. La plaie cicatrisera à l’air libre. Si elle est située dans une partie gênante et exposée ( doigt, orteil, etc), on peut la recouvrir d’un pansement liquide (qui empêchera sa réouverture et calmera la douleur) ou d’un pansement plus classique.

Lorsque la coupure saigne en jets ( suspicion d’atteinte artérielle), lorsqu’elle risque de contenir encore des débris (verres, etc), lorsqu’elle continue de saigner malgré la compression, il y a des signes de gravité qui nécessitent l’appel au 15.

Quand à distance des soins, la plaie devient rouge, pulsatile et chaude, il y a risque d’infection, il faut consulter un médecin.

PHARM-UPP Notre métier, pharmacien Notre ambition, être le partenaire dédié à votre santé
accueil, écoute, conseil