Un sommeil morcelé

On parle de syndrome d’apnées du sommeil (SAS) lorsque certains ronflements particuliers ont des effets nocifs sur la santé. Ces ronflements s’accompagnent :

  • d’arrêts respiratoires d’au moins dix secondes consécutives parfois une minute !
  • plusieurs fois par nuit, jusqu’à 400 fois.

Un tiers des ronfleurs souffre de SAS. 70 % des ronfleurs peuvent donc dormir sur leurs deux oreilles puisque le ronflement n’est pas un problème en soi sauf pour le conjoint !

Reconnaître le SAS 

Le premier à vous mettre la puce à l’oreille, c’est votre conjoint, inquiet des arrêts respiratoires qui se multiplient pendant la nuit. Votre pharmacien peut aussi vous aider à y voir plus clair en vous aidant à repérer les signes d’alerte :

  • Souffrez-vous de fatigue permanente ?
  • De somnolence fréquente dans la journée y compris au travail ou au volant ?
  • De troubles de la concentration et de la mémoire ?
  • De nervosité ou d’irritation ?
  • De maux de tête au réveil ?

Si vous répondez oui à plusieurs de ces questions, il vous conseillera d’en parler à votre médecin traitant. Ce dernier vous orientera si nécessaire vers un pneumologue.

Le diagnostic

Le pneumologue, le cas échéant, vous prescrira un enregistrement  de plusieurs paramètres permettant d’évaluer la fréquence et l’intensité des pauses respiratoires. Cet enregistrement est réalisé à la maison, sur une nuit entière, avec du matériel adapté. Ce test est tout à fait indolore, l’appareillage peut cependant en gêner certains.

La prise en charge

Heureusement cette pathologie s’améliore avec une prise en charge adaptée, essentiellement le traitement par pression positive. Il consiste à appliquer un masque pendant la nuit sur le nez. Le flux d’air sous pression permet de libérer les voies aériennes obstruées à chaque apnée. Une utilisation d’au moins 3 heures par nuit est nécessaire.

Votre pharmacien commandera le matériel qui sera livré chez vous. 

En cas de doute, parlez-en à votre pharmacien car un SAS non pris en charge expose à de la fatigue certes,  mais aussi  un risque accru d’hypertension ou de pathologie cardiovasculaire.

PHARM-UPP Notre métier, pharmacien Notre ambition, être le partenaire dédié à votre santé
accueil, écoute, conseil